Français Français   American English American English 
Entête

Accueil — Blog

Bienvenue au sein de la famille Rousseau où nous sommes heureux de vous accueillir pour vous faire partager notre passion : Le métier de vigneron.

Nous sommes situé en plein coeur de la Touraine sur un terroir à Pinots où nous développons depuis une quarantaine d'années une des plus petites appellation du Val de Loire, le Touraine Noble Joué et un vin dénommé Malvoisie.

Sous ces quelques lignes, nous allons vous présenter au fur et à mesure du déroulement de la saison, tous les travaux que nous effectuons de la vigne à la cave.

Nouveautés

A partir du 15 décembre 2013, vous pourrez venir découvrir la première cuvée du Noble Joué 2013.

Tout en fruit, il vous séduira par ses arômes et sa fraîcheur, typique de cette année.

Suite à un printemps tardif, frais et humide, un superbe été et un automne pluvieux, la vigne a évolué doucement tout au long de la saison ce qui a eu pour effet la formation de beaucoup de précurseurs d’arômes dans les raisins.

Un travail soigné tout au long de l’été a permis d’attendre au maximum pour avoir une belle maturité malgré les difficultés du climat de fin septembre début octobre.

Conclusion, le stress des vendanges a laissé la place à la satisfaction d’un joli millésime de gourmandise.

Autre nouveauté : un pétillant de raisins 100 % naturel et 0 % d’alcool, dénommé « bulles de raisins » pour les enfants et les plus grands qui veulent se faire plaisir sans modération.

Il est composé à 100 % de raisins avec des notes de fruits mûrs que les bulles viennent rafraîchir pour un moment festif.

Pour les fêtes vous pourrez aussi découvrir les multiples corbeilles cadeaux composées uniquement de produits locaux, poisson de Loire, charcuterie de Touraine… avec les vins du domaine, Noble Joué, Pétillant rosé et blanc, Cabernet, Côt et Automnale.

PORTES OUVERTES

Du vendredi 14 mars au lundi 24 mars 2014 inclus.

De 9h à 12h30 et de 14h à 19h.
Dégustation découverte du 2013 accompagnée de tartines…

Photo de famille

Millesime 2013

lundi 16 septembre 2013

2013 est une année particulière, après un printemps froid et pluvieux, la végétation a prit beaucoup de retard. Mais les mois de juillet et août ont été exceptionnels ce qui a permis à la vigne de se développer rapidement. Désormais nous pensons commencer à vendanger début octobre pour atteindre la pleine maturité, ce qui nous donne environ 10 jours de retard sur une année normale.

Pinot Noir

Pinot Noir.

Autre conséquence, la floraison s'est faite quand il faisait froid, ce qui a eu pour effet d'avoir une hétérogénéité des raisins sur un même cep. Nous enlevons donc toutes les grappes qui ont du retard.

Le point positif est que nous avons le temps de bien préparer les vignes avant les vendanges en pratiquant l'effeuillage et l'éclaircissage pour que le soleil et le vent nous permettent d'obtenir une récolte qualitative.

Malvoisie

Malvoisie.

Confusion sexuelle

vendredi 19 avril 2013

Nous avons installé dans les vignes des capsules contenant des phéromones que l'on a suspendu aux fils le long des ceps (environ 500 par hectares).

Ces phéromones reproduisent le parfum hormonal des papillons femelles.
On sature ainsi la vigne en phéromones femelles et il sera très difficile aux mâles de trouver les femelles pour s'accoupler. Nous aurons très peu d'oeufs, donc de chenilles.

Lames intercep

Une capsule renfermant les phéromones.

Cette opération est une lutte naturelle contre les vers de la grappe et évitent tous les traitements insecticides.

Ces vers de la grappe communément appelés cochylis et eudémis sont des prédateurs pour la vigne car en mai et juin, ils consomment les boutons floraux (petites grappes avant floraison), et en juillet et août, ils pénètrent dans les raisins et offrent ainsi une porte d'entrée à la pourriture, ce qui affecte la qualité de la récolte mais aussi la quantité.

Lames intercep

Distribution des capsules.

Vendanges 2009

Samedi 24 octobre 2009

Après un mois d'aout ensoleillé et sec, septembre et octobre sont venus parfaire la maturité de ce millésime un peu exceptionnel.

Qualité et quantité réunis, du rarement vu dans une vie de vignerons. Des degrés potentiels qui vont de 12,5° à 14,7° pour faire du Noble Joué ou les différents rouge (Pinot Noir, Cabernet et Côt). Le premier trie de Malvoisie a eu lieu vers la mi-octobre avec des degrés de 15,8° à 17,4°, et nous allons commencer le deuxième passage dans les vignes la semaine prochaine car le beau temps réapparait à partir de lundi et la pourriture noble est revenu suite à l'humidité de ces derniers jours.

Du coté des fermentations, tout va bien, elles se déroulent tranquillement, les dernières cuves de Noble Joué finiront de transformer leurs sucres en alcools en fin de semaine prochaine. Pour la malvoisie et pour le côt, c'est un peu plus long, les levures ayant plus de mal à travailler vu les températures des cuves volontairement maintenues plus basses.
Le pinot Noir, premier rouge a être récolté, est en début de fermentation malolactique (2ème fermentation naturelle des vins).
Les pétillants sont maintenus en cuves au froid pour qu'ils gardent du sucre naturel en vu de la 2ème fermentation en bouteilles (méthode traditionnelle ou champenoise).

En clair, le 2009 devrait être un beau millésime très riche, gras et plein de fruits. A gouter avec modération à partir des portes ouvertes de mars 2010.

Travail au sol

Le 11 mai 2009

Le temps très sec du mois d'avril a limité fortement la levée de mauvaises herbes, mais la semaine dernière, il est tombé environ 20 mm de pluie et nous commençons à voir les premières germinations.

Lames intercep

Il est temps de passer les lames interceps pour travailler uniquement les premiers centimètres du sol et détruire ces mauvaises herbes et nous broyons en même temps l'herbe au milieu du rang. 2 actions en 1 passage. Ce système permet aussi de ne pas employer de desherbant pour essayer de laisser aux prochaines générations un sol propre.

Effeuillage et vendanges vertes

Afin de préparer au mieux les vendanges, nous sommes actuellement en train d'enlever les grappillons (grappes de 2éme génération qui ont fleuri très tard et qui ne seront jamais à bonne maturité), et en ce qui concerne la malvoisie, nous enlevons également les feuilles devant les grappes pour que le soleil permette une meilleure concentration des baies.

Cep de malvoisie effeuillé et éclaircie

Malgré que ce travail soit assez lent, il permet aux raisins de passeriller plus facilement. De plus, grâce à celui-ci, les vendangeurs sont plus aptes à sélectionner les grappes qu'il faut ramasser au 1er tri de celles à laisser plus lontemps sur souche pour une meilleure concentration en sucre.

Eclaicissage et effeuillage en cours

Fleurissement

Nous avons semé au printemps quelques rangs de fleurs composées de centaurée, cosmos, zinnia, saponaire, chrysanthème… Et actuellement le spectacle est magnifique, non seulement les fleurs explosent au niveau des couleurs mais la faune qui vit au milieu est intense.

Jachères fleuries

Embellissement du vignoble mais aussi développement d'une faune plus importante pour une meilleure régulation des insectes ami ou ennemi de la vigne.

Ebourgeonnage

Le 29 avril 2009

C'est l'opération qui consiste à enlever les bourgeons excédentaires sur le cep et les contres bourgeons (2ème bourgeon sur le même oeil), ce travail permet d'éviter l'entassement de végétation et une meilleure aération des futures grappes.
C'est un travail délicat car il conditionne la quantité de vendange et la taille de l'année prochaine.

Ebourgeonnage de la vigne

Travail du sol

Le 21/04/2008

Entre les averses du mois d'avril, nous avons décavaillonné les jeunes vignes (retirer la terre sous les ceps) et nous grattons le sol pour l'affiner, ce qui va permettre de semer de l'herbe dés que la terre se réchauffera.

Semis de paturin dans les jeunes vignes

Le 28 avril 2008

Enfin il fait beau, nous avons pu semer le pâturin dans les jeunes vignes plantées l'année dernière comme ci-dessus et dans les vignes ou il y avait de l'enherbement naturel que nous avons supprimé.

C'est le moment également de la tonte de l'herbe pour rendre la vigne moins sensible au gel car l'herbe maintient toujours une certaine humidité rendant les bourgeons à proximité plus gélif.

Tonte de l'herbe

Préparation des commandes

La vente du millésime 2008 ayant démarré, il faut étiqueter les bouteilles et les encartonner. Alice et Catherine font cette manipulation au fur et à mesure des ventes au caveau et des commandes.

Pose des étiquettes et des capsules

Ouillage des barriques

Tous les 15 jours environ, il faut remplir les barriques car le bois étant poreux, il laisse passer de très faibles quantités d'oxygène rendant les tanins du vin plus souples et plus rond et permettant aux parfums de se développer tranquillement. Le seul inconvénient est que le tonneau "boit" car le vin s'infiltre au travers et il y a une très légère évaporation que l'on appelle joliment « la part des anges ».

Taille

Le 12/01/09

Depuis la fin du mois de novembre, nous avons débuté les travaux de la taille, c'est tout simplement le début d'un nouveau cycle végétatif de la vigne, la préparation d'un nouveau millésime.
Cela commence par un pré-taillage à la machine pour cisailler les sarments sous le fil de fer du haut.
Puis vient le travail manuel, le moment de réfléchir au choix du bois que l'on va laisser pour la future récolte, la quantité d'yeux, la disposition de la baguette…
La qualité de la vendange à venir débute déjà à ce niveau.

Taille d'un cep de malvoisie

La neige en Touraine pendant une semaine étant exceptionnelle, nous avons bronzé sécateur en main…

C'est un travail long et pénible, mais qui est amélioré grâce à l'utilisation de sécateurs électriques.

Les sarments laissés au sol seront ensuite broyés et apporteront de l'humus.

Puis au fur et à mesure de la taille, il y a le pliage et l'attachage des baguettes sur le fil de fer du bas à environ 40 cm du sol pour permettre une pousse uniforme des futurs bourgeons.

Remplacement des ceps morts

Dès le retour des beaux jours, on peut commencer à remplacer les ceps morts en plantant de jeunes ceps qui donneront des raisins dans 3 ans. De plus en plus, des champignons (esca, eutypiose…) rongent le coeur des ceps et empêchent la sève de passer, c'est le « cancer » de la vigne.
Nous faisons un trou à la tarière et nous mettons un cep protégé par une « capote » pour éviter les dégâts de lièvres et lapins.

Mise en bouteilles

Le 24 février 2009

A la cave, c'est l'effervescence où il faut filtrer les vins avant leurs mises en bouteilles (exception pour L'Automnale qui après un repos en barriques de 1 an est parfaitement limpide).
La filtration est tangentielle, c'est à dire que l'on fait passer le vin uniquement à travers une membrane organique.
De la récolte à la mise en bouteilles, tout se déroule à l'abri de l'oxygène, ennemi du vin par nature. Chaque transfert de cuves est fait sous azote pour éviter de mettre trop de soufre qui sert à protéger de l'oxydation.